Projet LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux

Mise en service attendue à la mi-2017

 

La Ligne à Grande Vitesse de Tours à Bordeaux est un maillon-clé du réseau Sud Europe-Atlantique, qui ira à terme vers l'Espagne et vers Toulouse. Elle mettra Paris à 2 h 05 de Bordeaux, plaçant le Châtelleraudais au cœur de ce réseau ferroviaire de premier ordre.

4 millions de passagers supplémentaires attendus par an sur cet itinéraire.

Le  tracé de la LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux passe en limite ouest de la CAPC, à Thuré et à Colombiers, mais au sud de la Touraine. A Maillé, un embranchement va connecter cette ligne nouvelle à la ligne actuelle pour desservir Châtellerault, en ressortant sur la LGV au sud, à Fontaine-le-Comte / Coulombiers, par un raccordement qui permettra, à l'inverse, l'accès pour les TGV venant du Sud.

Ainsi, Châtellerault sera directement ramifiée au maillage de la grande vitesse, vecteur essentiel de sa vitalité, de son dynamisme économique et de son attractivité, à une distance de moins de 1 h 20 de Paris.

Un groupement nommé LISEA

Signé le 16 juin 2011 entre Réseau Ferré de France (RFF) et le groupe Vinci, mandataire d'un groupement dénommé Lisea, le contrat de concession (sur 50 ans) de la ligne à grande vitesse porte sur un investissement d'un montant total de 7,8 milliards d'euros.

Cette infrastructure complexe (340 km , 17 raccordements; 400 ouvrages d'art dont 19 viaducs et 7 tranchées couvertes,  240 ouvrages hydrauliques) représente un considérable soutien à l'emploi, qui mobilisera 4 500 emplois, dont 2 000 pour la Vienne, pour les travaux en pic de chantier, en incluant 1 300 créations nettes de postes.

10% des heures de travaux réalisés en terrassement et génie civil, soit 400 équiv. temps plein, s'inscriront dans le cadre d'un plan d'insertion, afin de permettre l'embauche de tous, bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d'emploi de longue durée, jeunes sans qualification, grâce à des programmes de formation développés en rapport avec les besoins en métiers.

Des plateformes de formation sont mises en service pour les personnels identifiés par le guichet unique de l'emploi, comme localement à Saint-Georges-les-Baillargeaux.

Une implication financière importante de l'agglomération

La C.A.P.C. s'est impliquée fortement pour permettre l'aboutissement de cette réalisation, en discussion depuis plusieurs années, au sein d'un montage financier croisé impliquant d'un côté le groupement concessionnaire Lisea, qui apporte 3,8 milliards d'euros, dont 772 millions d'euros d'apport en fonds propres et 3 milliards de dette, de l'autre, les collectivités locales et l'Etat, à parité, 3 milliards d'euros, et le maître d'ouvrage Réseau Ferré de France, 1 milliard.
Le concessionnaire Vinci, avec la Caisse des Dépôts infrastructures et Axa, ont investi en fonds propres, complétés en emprunts d'un pool de neuf banques commerciales, de la banque européenne d'investissement (1,2 milliard d'euros,  plus gros financement octroyé depuis sa création), et des fonds d'épargne.

Contributive à hauteur de 4,5 millions d'euros pour la construction de la LGV, la CAPC s'est vue garantir, pour sa gare TGV concernée sur le tracé actuel, le maintien des dessertes à Châtellerault.

La gare est l'une des 40 au niveau national à faire partie d'un programme de requalification., par Gares & Connexions, filiale de la SNCF, qui la dotera d'une offre de services nouveaux sous la forme d'une « boutique du quotidien », livrée à la fin 2012 : tabac-journaux, snacking, point-vente épicerie, services à la personne….,  en lieu et place de l'ancien buffet de la gare, avec une terrasse extérieure aménagée.

Un maillage du territoire

Le trafic de transit qui circulera sur la LGV libérera des sillons de circulation constituant une opportunité décisive pour multiplier des dessertes cadencées entre Tours, Poitiers et Châtellerault, ce qui optimisera l'attractivité économique du Châtelleraudais et rapprochera les fréquences de train avec les besoins des usagers (domicile-travail, activités professionnelles, loisirs et commerces, tourisme, ...).